Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Innovation   : Une bibliothèque pour les malvoyants à Douala

La cérémonie d’inauguration s’est tenue ce mardi 28 janvier 2014 à l’université de Douala.

La bibliothèque le pavillon blanc est le nom du nouveau centre réservé aux personnes malvoyantes de la ville de Douala en particulier et du Cameroun en général. Tout premier dans son genre, elle est située à quelques encablures du campus 1 de l’université de Douala. Cet espace dispose de plusieurs manuels pour le renforcement des capacités des handicapés visuels. Alors les activités ici ciblent prioritairement les enfants malvoyants et les jeunes adultes scolarisés, les jeunes déscolarisés victimes du découragement et des frustrations que suscitent une mauvaise vue et enfin des personnes du troisième âge. Cette bibliothèque est dotée des machines de lecture, livres audio, des livres à grand caractère et des cours d’informatiques y seront dispensés. Des activités didactiques sont également à l’ordre de jour. Pour le promoteur de ce nouveau centre, c’est la réalisation d’un rêve d’enfant. « J’ai décidé d’apporter quelques choses pour mon pays. Ce projet est parti de mon expérience, celle d’un albinos avec de gros problèmes de vue, qui a dû suivre un cursus scolaire et universitaire dans les conditions pour le moins difficile. Il m’était arrivé quand j’étais étudiant de remettre mes copies vierges, pas parce que je ne comprenais pas l’épreuve, mais parce que je n’arrivais pas à lire. Je me suis inspiré du constat que dans notre pays des structures spécialisées à même de favoriser une intégration culturelle et sociale des handicapés visuels n’existent pas encore. Et à travers cette bibliothèque je suis mon rêve », étale Joli-beau Koube promoteur de ladite bibliothèque. Cet espace dispose déjà d’une capacité de 30 machines, 1000 livres en audio et 2000 volumes. Cette bibliothèque possède également un cyber particulier qui a les logiciels pour les personnes qui ont les problèmes de vue. Comme des claviers particuliers et les logiciels qui parlent. Mais pour l’instant seuls 15 machines y sont installées, en raison de l’étroitesse de l’espace. Joli-Beau Koube dans cette initiative, est accompagné par une association italienne des malvoyants Apri Onlus. Dans son allocution le président de Apri Onlus , Marco Bongi a indiqué sa volonté de voir le Pavillon Blanc devenir un outil de référence dans la recherche des solutions contre le handicap visuel. « Les non et malvoyants d’Italie sont heureux à travers ce projet, de venir en aide à leurs frères et sœurs du Cameroun. Nous espérons qu’à travers les différents accords et conventions qui existent entre le Cameroun et l’Italie, que les non et malvoyants du Cameroun puissent venir se former en Italie », indique Marco Bongi. Pour les malvoyants présents ici, c’est une belle opportunité. « C’est un plus pour la culture des personnes malvoyantes du Cameroun. Par conséquent c’est avec une très grande joie que nous accueillons cette bibliothèque appropriée et adaptée à notre condition », précise Robert Ekale Eyaman, handicapé visuel. Il sera question dans les prochains jours pour les promoteurs, d’organiser les réunions avec les albinos et leurs parents, les malvoyants et les enseignants d’enfants malvoyants. Le recensement des malvoyants scolarisés de Douala et des grands centres urbains du Cameroun sera pareillement dans le programme.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :